Questions

1. Qu’est-ce qu’un ajustement ?

Un ajustement chiropratique consiste en une palpation au niveau de la colonne vertébrale (ou d’une autre articulation pouvant être touchée) pour déceler la subluxation. Ensuite, le docteur en chiropratique, à l’aide de ses mains ou d’un outil, va rétablir la bonne mécanique au niveau de l’articulation en question et stimuler le système neuromusculosquelettique.

2. Qu’est-ce qu’une subluxation ?

La subluxation vertébrale est une région de la colonne vertébrale dont la position ou le mouvement n’est pas optimal. Quoique souvent asymptomatique, les patients vont parfois qualifier cette région de « sensible » ou « raide ». Il est nécessaire de corriger une subluxation pour redonner du mouvement à la colonne vertébrale mais surtout pour protéger le système nerveux de l’irritation que celle-ci peut causer.

3. Quelle est l’importance de la colonne vertébrale dans le maintien d’une bonne santé ?

La colonne vertébrale joue plusieurs rôles. Premièrement, elle fait partie de notre système locomoteur et de ce fait, elle est essentielle dans tous les mouvements du corps humain. Donc pour garder une bonne forme physique et bouger librement dans notre vie quotidienne, une colonne vertébrale en bonne santé est nécessaire. Un autre rôle de la colonne vertébrale est celui de protection. La colonne vertébrale protège votre système nerveux central, c’est-à-dire la moelle épinière et les nerfs rachidiens, de la même façon que votre crâne protège votre cerveau. Puisque le système nerveux dirige tous les systèmes de votre corps, il faut s’assurer que la colonne vertébrale joue bien son rôle protecteur.

4. Pourquoi voir un chiropraticien si je n'ai pas de douleur ?

La douleur est une sensation très subjective et n’est pas une bonne mesure pour déterminer la santé de votre colonne vertébrale. De plus, le corps humain a une capacité d’adaptation incroyable; les tensions s’accumulent souvent dans notre colonne vertébrale sans qu’aucun symptôme ne se présente. Lorsque la goutte fait déborder le vase et que le corps ne peut plus s’adapter, la douleur se déclare. Un chiropraticien pourra déceler des régions à risque et vous aider à corriger le problème avant que les symptômes ne se présentent.

5. Si je commence des soins chiropratiques, vais-je être obligé d’en suivre toute ma vie ?

Tout bon chiropraticien vous parlera d’un suivi préventif ou de mieux-être. Des soins de prévention pour votre colonne vertébrale peuvent se comparer à la façon dont la plupart des gens prévoient leurs soins dentaires. On consulte notre dentiste à une fréquence régulière pour s’assurer que notre hygiène dentaire est bonne et pour corriger les problèmes avant d’avoir des symptômes. En chiropratique, on veut s’assurer que l’hygiène vertébrale (posture, exercices, traumatismes, etc.) est bonne et que les subluxations soient corrigées avant qu’elles ne causent des symptômes. Que ce soit pour un soulagement ponctuel, ou pour maintenir une santé optimale, la fréquence des visites est un choix personnel, au même titre que bien manger et faire de l’exercice régulièrement.

6. Pourquoi un enfant en santé devrait-il consulter un chiropraticien ?

La période post-natale et l’enfance sont des périodes qui affectent beaucoup le développement de la colonne vertébrale et du système nerveux. Les premières subluxations peuvent même survenir pendant la grossesse ou l’accouchement. De ce fait, plus un enfant consulte tôt en chiropratique, plus c’est facile de corriger ses subluxations.

7. Est-ce que c’est dangereux ? Est-ce que ça fait mal ?

L’ajustement chiropratique est sans douleur et sans danger lorsqu’il est entrepris après un examen complet par un docteur en chiropratique. Comme dans n’importe quel traitement, il existe certaines contre-indications et Docteure Gagnon saura modifier le traitement pour des conditions particulières ou, si nécessaire, vous recommander un autre professionnel de la santé.

8. Est-ce que les médicaments sont aussi efficaces que les ajustements chiropratiques ?

Les médicaments sont un moyen efficace de contrôler les symptômes comme la douleur et l’inflammation. L’efficacité des soins chiropratiques est basée sur le fait qu’elle traite la cause sous-jacente des symptômes pour améliorer la fonction du corps. La chiropratique peut donc, dans certains cas, être utilisée comme une alternative aux traitements médicaux, mais aussi comme un complément : le suivi chiropratique peut être fait en conjonction avec la prise de médicaments.

9. Puis-je avoir une garantie de guérison suite à des traitements ?

C’est suite à un examen complet du patient qu’un chiropraticien peut établir la pertinence de soins chiropratiques et établir un pronostic, c'est-à-dire une prévision sur les résultats qui seront obtenus suite aux soins chiropratiques. Il est approprié de dire qu’une grande partie des affections du système neuromusculosquelettique se corrige bien avec un suivi chiropratique. Les patients trouvent souvent non seulement un soulagement de leurs symptômes, mais aussi une meilleure santé globale.

10. Est-ce que la carte maladie couvre les soins chiropratiques ?

La Régie de l’assurance maladie du Québec ne couvre pas les soins chiropratiques. Toutefois, la majorité des compagnies d’assurance rembourse une partie de ces frais. Vérifiez votre contrat d’assurance pour connaître les détails de votre couverture concernant les soins chiropratiques. Les montants que vous devez débourser pour vos soins chiropratiques peuvent être appliqués sur votre déclaration d’impôts avec les autres dépenses reliées à votre santé.

11. Pourquoi y a-t-il différentes techniques en chiropratique ?

Tous les chiropraticiens reçoivent une formation universitaire similaire, incluant l’apprentissage de plusieurs techniques chiropratiques. Par la suite, lors de sa carrière professionnelle, le chiropraticien peut privilégier l’utilisation de certaines techniques ou approches chiropratiques.

Par exemple, certains chiropraticiens développent un intérêt pour les soins chiropratiques spécialisés pour des clientèles particulières : les sportifs, les femmes enceintes, les enfants… Ou pour des approches complémentaires telles la nutrition, l’exercice physique, etc. Docteure Gagnon a suivi des formations supplémentaires en pédiatrie, et a un intérêt particulier pour les soins chez les enfants et les femmes enceintes.

Lors de votre première visite, il importe de vous informer auprès de votre chiropraticien sur les techniques et les approches qu’elle utilise afin que celles-ci répondent à vos besoins et correspondent bien à votre condition. N’hésitez pas à lui demander comment une technique ou une approche s’applique dans le cadre de votre traitement.

L’essentiel est de discuter, de poser des questions et de faire part de vos attentes à votre chiropraticien. Cela lui permet aussi d’évaluer la réponse de votre corps à ses traitements. Ainsi, se développe une relation de confiance et de coopération pour votre bénéfice.

Tous les chiropraticiens doivent être membres de l’Ordre des chiropraticiens du Québec. Ils sont donc tenus, peu importe l’approche ou la technique utilisée, de respecter les standards de pratique de leur profession.

image1